Une analyse critique de la mise en concurrence DSP / régie

octobre 22nd, 2009

Il ne faut pas confondre l’argument donné par le maire et l’objet du vote :

  • l’argument du maire (qui est discutable) c’est qu’il est nécessaire de voter pour ce principe pour pouvoir faire jouer la concurrence (c’est quand même, autre chose que des études)
  • l’objet du vote c’est bien le principe du recours à la DSP et pas autre chose, le rapport sur lequel les conseillers auront à se prononcer s’appelle d’ailleurs « rapport sur le principe du recours à la délégation de service public » et pas autrement.

Lire la suite…

convert this post to pdf.

Un regard croisé entre deux dossiers

octobre 22nd, 2009

Bonjour,

Je mêle mon petit grain de sable à la discussion en vous racontant ce qui vient de se passer à l’hôpital. Je suis administrateur (représentant des personnels) et désigné par mon syndicat (Sud Santé en l’occurrence). Nous avons discuté au dernier CA du CHIC (cette semaine) de la coopération » entre Quimper, Douarnenez et Pont-L’Abbé. Cette pseudo
coopération est en réalité une mise en place anticipée de la loi HPST, dite Bachelot ,qui va se traduire rapidement par des fermetures de services hospitaliers de proximité (urgences de nuit, chirurgie, ..) et un transfert au privé des + rentables.

La santé, comme l’eau, n’est pas une marchandise. Les plus grands pontes de la médecines, même de droite, ont pétitionné, manifesté contre cette loi. PS, PC et verts se sont opposé au parlement. Cela n’a pas empêché le président du Conseil d’administration de faire
voter par son CA (tous les conseillers municipaux quimpérois « de gauche » qui siégeaient ont suivi) la mise en application prématurée de la loi de manière « expérimentale ». J’ai été le seul à voter contre et à m’en expliquer en développant l’argumentaire contre la loi.

Je me suis fait envoyer promener avec un certain mépris par Bernard POIGNANT qui m’a dit être démocrate et appliquer le vote des représentants du peuple. Je lui ai indiqué mon attachement à la république en lui rappelant également que respecter les votes ce n’était pas pour autant anticiper la mise en application des catastrophes annoncées comme la
loi Bachelot. Et en passant, je lui dis mon attachement à tous les votes (je ne trie pas), comme par exemple celui sur le traité constitutionnel.

Seuls deux projets d’expérimentation de la loi Bachelot existent en Bretagne et 42 en France.

Bref, si vous voulez mon avis, sur l’eau, Bernard POIGNANT parle de mettre en concurrence le privé avec la régie pour pouvoir faire état d’un meilleur coût pour le peuple du privé. C’est cousu de fil blanc. Il prouve (je ne lui fais pas de procès d’intention mais un constat de ses pratiques) qu’il a une conception libérale et non sociale du bien public.

Cordialement,

Jean-Paul Sénéchal

convert this post to pdf.

Premier atelier : eau et agriculture, régie municipale

octobre 21st, 2009

Le vendredi 16 octobre 2009, le « processus forum social » a débuté sur les thèmes de :

  • eau et agriculture ;
  • retours en régie municipale

présents:
François LE SAUX, Maire d’Elliant
Aurélie RIO, chambre d’agriculture, ferme de Kerlavic
Jean-René PICARD, responsable de la Biocoop de Quimper
?, Président (?) Eaux et Rivières
Alain François CALDERON, militant ATTAC et Eaux et Rivières
Gérard BOURVON, Président de S.EAU.S
Baptiste SIMON militant ATTAC
Dominique LESVEN militante AFSC
Jean Paul LE POHON militant L’eau et la Terre
Philippe LEVALLOIS, militant Eau Secours 29 et ATTAC
Pascal LE GUENNEC, miltant ATTAC
Serge BONAL, représentant du REPCIP29
Pascal PETIT, militant ATTAC
Lire la suite…

convert this post to pdf.